Spierdalaj, nie mówię po polsku

Publié le par Inti

Or il arriva qu'en septembre je me trouvâmes dans le sud de la Pologne, pour rendre visite aux amis rencontrés en Sicile. Eh oui c'est ça la mondialisation!

Que les polonophones ne se sentent pas trop choqués par le titre, c'est un peu une private joke.

 
Nous logions donc chez Ali à Piotrowice, en banlieue de Katowice, dans un complexe d'immeubles à appartements dans le plus pur style communiste.

 
La population locale, sous des airs rudes, était des plus accueillantes.


Nikiszowiec, ancien village de mineurs.


Comme en Sicile, une de mes frustrations a été de ne pas avoir pu dessiner autant que je voulais. On bougeait tout le temps. Beaucoup de dessins inachevés.


Ami voyageur: si tu te rends en Pologne, attends-toi à bouffer des rations deux fois plus grosses qu'à ton habitude pour un prix dérisoire. Le hamburger sur ce dessin avait réellement cette taille-là. 


Une statue au château de Pszczyna. Essayez de prononcer ça.


J'ose même pas imaginer comment ça doit être les virelangues en polonais.


J'ai osé. Ça ressemble à ça. Au fait, Pszczyna se prononce "pssh-tchina".
(encore un dessin inachevé grmblmb)


Papi Adolf a bien vieilli.


Janusz et Iza pendant la visite de la brasserie Tyskie, une très bonne bière qui a le même goût que la Żubr qui a le même goût que la Żywiec qui a le même goût que la Jupiler, et dont, comme toutes les bières polonaises, les verres et les canettes n'existent pas en dessous de 50cl.

 
Paysages industriels ou HLM délabrés, la nature reconquiert tout.


C'est dans le train que j'avais le plus de temps pour dessiner. Les trajets sont très longs.

 
Policja. Faut pas les faire chier.




Voici un Żuk, version locale du combi VW. Je me rends compte que j'ai tendance à focaliser sur tout ce qui est vieux, ringard ou délabré. La Pologne c'est pas que ça, mais j'aimais bien cet aspect-là du pays. Et puis c'est vrai quand même que les vestiges du passé communiste sont encore très présents. Des constructions énormes qu'on laisse à l'abandon, des gares désaffectées, des terrains en friche, eh ben figurez-vous que j'ai adoré.


Voici une gargouille en fonte en forme de dragon et c'est la classe.


Enfin, un toit à Wrocław (prononcez Vrôts-ouaf). C'est comme si on avait soulevé une couverture pour mettre des fenêtres.

J'ai même pas dessiné à Cracovie, et fait seulement ces deux dessins à Wrocław. C'était pourtant des villes magnifiques. Faudra que j'apprenne à croquer en marchant.

J'ai encore trois-quatre dessins à montrer mais j'y consacrerai une autre note, car c'est un peu spécial... 

Dziękuję à Ali, Adam, Iza, Janusz, Patricja, Kasza et Magda pour leur accueil!

Publié dans Dessins

Commenter cet article

clotka 13/11/2009 11:36


ah oué c'est marrant de voir la Pologne à travers un étranger. Moi j'ai toujours eu du mal à décrire ce pays, je trouve que tu le fais très bien ! j'ai bien reconnu les ambiances ;)


michaelconan 04/11/2009 15:05



Je me présente Mickael CONAN


Comme toi Jaime la BD
Voila pourquoi J’ai créé mon blog dans but de partager et échanger
Avec des dessinateurs


Cela m’aide a m’accrocher
Et surtout a avoir des ami(es)
Afin de sensibiliser les gens a l'handicape
L’amitié sa compte énormément


Vas VOIR mon blog
Afin de comprendre


Mon blog
http://michaelconan.over-blog.com/



Email
michael.conan@hotmail.fr



léopold 03/11/2009 00:20


tu dessine un peu en ce moment?


Inti 03/11/2009 18:04


Oui un peu... je prépare des trucs (le concert de dessins en fait).


Julien Bodechon 29/10/2009 13:09



C'est la première foi que je passe sur ton site internet. 
J'aime bien.

J'en profite donc pour saluer l'artiste.

Bonne continuation. 



alice 14/10/2009 19:57


Djiwka !
la seule chose que j'sais dire en polonais c'est pute